901 233 visites 17 visiteurs

Trés fier de toi Dei !

4 juin 2018 - 11:19

L’ACBB Handball tient à féliciter Dei Bidounga ainsi que son ami Eniël Caroly pour leur acte de bravoure et leur sens des responsabilités.

LE PARISIEN

Châtenay-Malabry : récompensés pour avoir sauvé une dame des flammes

Dei-Grant Bidounga et Eniël Caroly, 22 et 18 ans, ont reçu le prix de l’action civique de l’Ordre national du mérite, ce samedi 2 juin à Boulogne-Billancourt.

Leur courage a été récompensé. La section départementale de l’Ordre nationale du mérite a remis, ce samedi 2 juin, le prix de l’action civique à deux jeunes hommes originaires de Châtenay-Malabry, à l’espace Landowsky de Boulogne en présence du préfet des Hauts-de-Seine. Dei-Grant Bidounga, 22 ans, et Eniël Caroly, 18 ans ont été distingués pour leur bravoure après avoir, en novembre dernier, sauvé une femme d’un incendie.

Lundi 20 novembre, dans le quartier de la Butte-Rouge à Châtenay-Malabry, Dei-Grant, qui entrera en septembre prochain en école d’ingénieur, regarde par la fenêtre de son appartement, allée Marcel-Sembat et découvre des nuages de fumée noire. « Au départ j’ai cru que notre immeuble était en feu, indique le jeune homme. Puis j’ai vu que c’était un immeuble en face (NDLR : rue Aristide-Briand) qui était en flammes et j’entendais une femme crier. »

« On s’est regardé et là, on s’est dit qu’il fallait monter. »

Ce sportif de haut niveau, licencié de handball à l’ACBB de Boulogne, court alors en direction du sinistre. « Il y avait une femme au balcon du deuxième étage qui hurlait, alors je suis entré dans l’immeuble pour essayer d’aller la chercher car la foule qui s’était rassemblée au pied de l’immeuble lui criait de sauter mais c’était trop dangereux », se remémore Dei-Grant. Arrivé sur le palier, les flammes lui bloquent le chemin et l’obligent à redescendre pour trouver une autre solution.

Châtenay-Malabry, rue Aristide-Briand, lundi 20 novembre 2017. Une femme de 58 ans était prisonnière sur son balcon. LP/E.D.

En même temps, Eniël Caroly, judoka, a été alerté par des enfants de l’incendie qui se déroule à quelques mètres de chez lui. Il se rend directement sur les lieux où il retrouve son ami Dei-Grant. « On s’est regardé et là, on s’est dit qu’il fallait monter. Car les flammes grandissaient et la dame était tétanisée », indique cet étudiant en BTS Management.

« Même si on a grandi à la Butte Rouge, nous ne sommes pas condamnés à la délinquance »

Eniël Caroly commence alors son ascension et grimpe au balcon du premier étage. Il saisit alors la prisonnière du feu, âgée de 58 ans, la porte et la fait glisser dans les bras de son ami, positionné en dessous pour la récupérer. « Quelques secondes après il y a eu une grosse explosion puis les policiers et pompiers sont arrivés », témoigne Dei-Grant. Autant dire que les deux voisins ont permis d’éviter le pire.

Les deux sportifs et amis sont « fiers » d’avoir reçu ce prix. « Je pense que cela permet de donner un bon exemple aux jeunes de cité, comme nous, et de montrer que même si on a grandi à la Butte Rouge nous ne sommes pas condamnés à tomber dans la délinquance », lance Dei-Grant. Eniël Caroly est ravi de « donner une bonne image » et démontre, comme il l’affirme que « dans les endroits où l’on pense qu’il n’y a que des mauvaises choses, on peut voir des choses positives et de l’entraide ».

Retrouvez l’article du parisien

Commentaires

POINT CONTACT POUR PUBLIER SUR CE SITE

Vous souhaitez nous envoyer vos photos, vidéos ou articles concernant votre équipe ACBB Handball ou celle de votre enfant. Merci d'utiliser l'adresse email suivante : acbbhb.presse@gmail.com

N1: CONCOURS DE PRONOSTICS !